« POUR UNE MEILLEURE AUTONOMISATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES D’OUED LAABID TAKELSA »

Contexte et justification

En Tunisie, plus de 500 000 femmes issues des zones rurales sont actives tout le long de la chaîne de valeur agricole : du travail aux champs et la conduite du bétail à la transformation et la conservation des produits pour l’autoconsommation ou le marché. Et bien qu’elles jouent un rôle stratégique dans le développement socio-économique des milieux ruraux, leur travail n’est ni comptabilisé ni pris en compte dans la production de la richesse nationale parce qu’il demeure invisible, non rémunéré et associé au travail domestique informel et contributif à l’entreprise familiale. De plus, ce rôle très important dans les milieux ruraux n’est toujours pas associé à des conditions de travail décent et à une autonomisation économique.

Les femmes des zones rurales sont aussi très impliquées dans le secteur des plantes aromatiques et médicinales et possèdent un nombre important de connaissances indigènes et un grand savoir-faire pratique acquis au cours de leur vie en ce qui concerne ces plantes qui poussent dans leur environnement naturel et qui, en tant que ressources locales offrent de véritables atouts au développement des économies rurales.

Objectif général

Le projet vise l’amélioration des conditions socio-économiques des femmes rurales de Oued Laabid en développant leurs compétences de leadership et d’organisation et leur savoir-faire en matière d’exploitation des plantes aromatiques et médicinales pour le lancement d’activités génératrices de revenus durables.

Le présent projet vise, en second lieu, à soutenir et accompagner les GDAs d’Oued Laadid, Takelsa et Ennchaa dans le lancement de leurs activités de production, les structurer et les organiser pour garantir une production de quantités de produits constantes, de qualité, propre, pouvant être commercialisés à l’échelle internationale.

Objectifs spécifiques 

Le projet vise particulièrement à contribuer à l’amélioration de l’autonomisation économique des femmes d’Oued Laabid, notamment  à travers l’atteinte des deux objectifs suivants :

  • Renforcement des capacités d’une cinquantaine de femmes bénéficiaires des formations dans le cadre du projet dans la gestion des GDA, production de produits répondant aux normes internationales d’hygiène et de qualité
  • Labellisation du produit « PAMs Cap Bon – Takelsa, Oued Laabid, Ennchaa ».
  • Mise en place d’Outils de commercialisation : page facebook, site web, boutique permanente

Bénéficiaires finaux du projet 

Une cinquantaines de femmes dans la tranche d’âge entre 25 et 55 ans, sont bénéficiaires des formations dans le cadre du projet « Pour une meilleure autonomisation économique des femmes d’Oued Laabid Takelsa » à travers le projet » travail décent des femmes »  financé par le Ministère des Affaires Etrangères de Finlande .

Une attention particulière a été accordée aux jeunes femmes diplômées de l’enseignement supérieur en situation de chômage dans la région et qui seront bénéficiaires des crédits nécessaires au financement des équipements utiles au lancement des activités des GDAs par le Ministère de la femme, de la famille et de l’Enfance et encouragée à être les garantes et les gestionnaires des GDAs vue leur niveau d’enseignement les rendant aptes à la bonne coordination des adhérentes des trois GDAs ( Ennchaa, Oued Laabid, Takelsa).

Activités du projet

I/ Déroulement des formations techniques sur la distillation des plantes aromatique et médicinales

Trois sessions de formation sur les techniques de distillation des plantes aromatiques et médicinales ont été déroulées: à Takelsa, et Oued Laabid au profit d’une cinquantaine de femmes

1 4 5

 

 

 

 

 

25

 

 

 

 

 

2/Organisation d’une foire d’exposition des produits de Terroir et issus des PAMs à Oued Laabid Takelsa

Dans le but de valoriser les produits des femmes bénéficiaires des trois régions cibles, une foire d’exposition des produits issus des PAMs et autres a été organisée à Oued Laabid le 15/07/2016.

Le  projet vise à améliorer les conditions socio-économiques des femmes rurales d’Oued Laabid et ses environs engagées dans la distillation et la valorisation des plantes aromatiques et médicinales, en développant leurs compétences de leadership et d’organisation et leur savoir-faire pour le lancement d’activités génératrices de revenus durables.

La Foire féminine régionale d’exposition et de vente, à Oued Laabid Takelsa, qui a été ouverte par  Mme Zahra Ben Nasr, présidente de Face Tunisie et Mme Nawel Tounsi, coordinatrice nationale de l’Organisation Internationale du Travail, vient ainsi couronner et valoriser les efforts et acquis de la femme rurale de cette région (soutenue par le centre d’appui à la vie communautaire de Takelsa) et les participantes aux cycles de formation assurés par FACE Tunisie avec le soutien de l’OIT.

La journée a été déroulée en présence de Mme Zahra Ben Nasr Présidente de FACE Tunisie, Mme Nawel Tounsi : coordinatrice nationale de l’Organisation Internationale du Travail, Mme Narjess Hamrouni : directrice du département de la femme rurale au Ministère de l’Agriculture, Mme Besma Boussida, Directrice de la femme et de l’enfance au Ministère de la femme, M. Salem Maatalla, délégué de la région de Takelsa et M. Azzaiz Ben Sassi, chef arrondissement forêt au CRDA Nabeul.

La journée a été débutée par une session d’ouverture suivie par une visite des stands des produits exposés et enfin une remise de prix aux représentantes des trois groupes de femmes.

13 11 10 9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/ La capacité de 20 femmes rurales de la région d’Oued Laabid à s’organiser dans l’entreprenariat et à et à gérer efficacement leurs activités économiques et leurs revenus est améliorée

**3 jours de formation (éducation financière)

Cette formation s’est déroulée du 04 au 06 octobre 2016 au centre de formation professionnelle de Takelsa et a touché 40 participants, dont 39 filles et femmes et 1 homme.

La tranche d’âge varie entre 25 et 55 ans et  ils sont de profils différents ; étudient, femme de foyer, et des travailleurs.

La formation a pour objectif de :

  • Renforcer les attitudes qui mène à une gestion saine de son argent et revenus : plus d’épargne, des dépenses et des emprunts réfléchis, responsables et productifs.
  • Connaître les différents produits et services financiers, leurs utilités et usages selon les besoins et savoir comment les utiliser avec assurance et en toute gestion du risque.

14

15

 

 

 

 

 

**2 jours de formation en initiation à l’entreprenariat

La formation sur «l’Entrepreneuriat et la création d’entreprise collective » a été planifiée pour la durée de deux jours successifs, dans le centre de la formation agricole de TAKELSA.

A la fin de la formation, les participantes ont apprécié la notion d’entreprendre et sont sensibilisées à la création des entreprises collectives.

16

17

 

 

 

 

 

** 4 jours de formation et initiation au lancement et gestion des entreprises « GET A HEAD »

La formation « Get Ahead »  a été planifiée pour la durée de quatre  jours successifs,  dans le centre de la formation agricole de TAKELSA.

La formation s’est déroulée en langue arabe et surtout en dialecte local pour s’assurer de la compréhension des notions délicates. L’approche participative à travers les techniques de l’apprentissage par l’action, les simulations, le travail en groupe, le brainstorming, l’imagerie ont favorisé la participation active des femmes et le partage d’expériences et savoirs.

18

19

 

 

 

 

 

 

4/ Journée de clôture du projet

A la fin de la session de formation sur le Get a Head, une cérémonie de clôture du projet et remise des attestations de formation a été organisé en présence de Mme Zahra Ben Nasr, présidente de Face Tunisie, Mme Nawel Tounsi, coordinatrice nationale de l’Organisation Internationale du Travail, ainsi que de M. Salem Ben Maatallah, délégué de Takelsa, M. Faicel Sahraoui, Directeur chargé de l’Entreprenariat au  ministère des Affaires de la femme, de la famille et de l’enfance et le Commissaire régional au développement agricole de Nabeul.

Les invités ont assisté à la fin de la session de formation sur le Get A Head, cet échange avec les participantes a permis, au représentant du Ministère de la femme, de la famille et de l’Enfance, de mieux cerner les profils des femmes, leurs besoins et d’échanger avec elles sur les opportunités futures à mettre en place.

21La session de clôture et remise des attestations a suivi, un cadre très agréable a marqué cette cérémonie, les femmes qui ont suivi le programme pleines d’espoir et d’ambitions ont posé des questions et lancé des discussions sur les opportunités s’ouvrant devant elles, deux grands accords et opportunités ont pu être finalisés avec les organismes gouvernementaux présents :

  • Accord avec le Ministère, de la femme, de la famille et de l’enfance sur le financement des achats d’équipements et petits matériels nécessaires au démarrage de leurs activités
  • Accord avec le commissariat régional de développement agricole sur la mise à la disposition des femmes agricultrices formées d’Ennchaa d’un local propre au Ministère de l’Agriculture, situé à Ennchaa proche de la CTV. Les agricultrices d’Ennchaa adhérentes au projet vont s’y baser pour dérouler les activités de distillation des PAMs. Les femmes seront structurées sous forme de GDA (la première réunion de structuration et nomination des responsables de gestion du GDA d’Ennchaa a été déroulée le jeudi 20/10/2016 au CTV Ennchaa, une deuxième réunion est prévue le lundi 24/10/2016 pour finaliser le dossier)

22

23